Semestre Erasmus à Seville

Salomé, étudiante en L3 API est partie un semestre à Séville.

CIMG5633

Pourquoi Séville?

Actuellement en troisième année de licence Administration Publique Internationale, j’ai choisi de partir étudier en Espagne à Séville pour mon dernier semestre de février à juin 2013. J’ai toujours été attiré par la culture hispanophone et ayant été auparavant une fois dans cette ville en weekend, j’en suis tombée amoureuse ! Pour étudier et vivre, je savais que ça serait la ville idéale.  C’est un lieu rempli d’histoire, de quartiers différents, où le folklore et les traditions religieuses sont très présents ( j’ai eu l’occasion d’être là pour découvrir la ferveur de la Semaine Sainte, ainsi que la Feria, fête très colorée qui dure une semaine célébrant l’arrivée du printemps). Les passionnés d’art, les fêtards ou encore les randonneurs de 7 à 77 ans se croisent dans cette ville cosmopolite à n’importe quelle heure de la journée ou du soir. En effet, Séville plait à tout le monde, peu importe l’âge, les envie. Elle est moderne et archaïque à la fois, même si ce n’est pas très grand, on trouve de tout et on ne se sent pas ‘totalement dépaysé’.  Je recommande notamment les bazars chinois où l’on vend de nombreuses choses utiles pour la maison, des cadeaux à des prix minis.

Les études 

J’étudie à l’Université Pablo de Olavide avec laquelle Créteil a un accord. C’est un énorme campus situé en périphérie de Séville (accessible en bus et métro à 15-20 minutes du centre). Toutes les facultés sont réunies, c’est assez grand, il y a beaucoup d’espaces verts, d’installations sportives, une grande bibliothèque accessible à tous et 2 cafétérias, dont une avec une grande terrasse, très agréable quand il y a du soleil. Il y a une autre Université à Séville, plus vieille et plus connue située dans le centre mais je trouve cette fac très bien, moderne disposant de beaucoup de matériel informatique et d’un personnel très sympathique.

Pour choisir ses cours, ça devient compliqué car on a un choix énorme et une grande liberté. Faire son emploi du temps, choisir les matières adéquates prennent du temps au début ! Sur le site de la fac, vous trouverez des guides expliquant en détails le programme des matières, les modalités d’examens…Très utile ! Au final, j’ai choisi les matières suivantes : Droit commercial, gestion du conflit, Communication en Travail Social, économie internationale et sociologie. Tout est faisable, même si la barrière de langue empêche parfois de s’exprimer. Je n’ai pas eu de gros soucis pour la compréhension des cours et des professeurs mais tout dépend de son niveau.  Je ne conseillerai pas d’aller en Espagne pour choisir des cours en anglais car sincèrement, l’accent est difficile à comprendre, le niveau pas très élevé, et il y en a peu. Le cours de Communication m’a beaucoup aidé à améliorer mon oral. Il ne faut pas avoir honte de parler, les professeurs sont tous très gentils et comprennent les difficultés des Erasmus. En ce qui concerne les élèves, je dois dire que comme j’ai choisi des matières d’horizon très différents, chaque classe n’était pas la même. En grande majorité, les espagnols restent entre eux et ne se mélangent pas trop (surtout qu’arriver au deuxième semestre, peu importe l’année de la licence, ils se connaissent tous). Même si ils sont très sympas pour donner des renseignements et aider. Cependant, les nombreux travaux en groupe qu’on impose favorise l’intégration et nous poussent à aller vers eux, surtout quand on est un seul Erasmus sur toute la classe. C’est juste que l’accent Andalou est parfois difficile à comprendre et c’est encore pire chez les jeunes ! Mais à la fin on s’habitue et on finit par parler comme eux !

La vie d’Erasmus à Séville

Dans cette fac, il y a beaucoup d’Erasmus notamment des français et des italiens. Ils sont regroupés majoritairement en faculté de lettres. Il y a 3 clubs étudiants Erasmus à Seville qui proposent des fêtes, des voyages à des prix très raisonnables et le mieux de tous reste le ‘Erasmus Club Sevilla’. Ils sont très disponibles, très accueillants et leurs événements ne m’ont jamais déçu (il y a toujours du monde que ce soit aux soirées ou aux petits weekend organisés). A son arrivée, ça permet de rencontrer pas mal de monde. Après, ça ne m’a pas empêché de rencontrer des Sevillans et d’améliorer mon niveau de langue car le problème est qu’on entend pasbeaucoup parler espagnol entre Erasmus.

Logement

J’étais en colocation, comme la grosse partie des étudiants ici, dans le quartier ‘Macarena’, peut-être un tout petit peu loin du centre mais c’est plein de charme, il y a peu de touristes et les restaurants et magasins sont très abordables. J’ai payé 260 euros par mois pour le loyer (eau et internet compris, sans l’électricité). On peut largement trouver moins cher et dans le centre, mais j’étais satisfaite car la propriétaire était très correcte (ce qui est rare, attention aux arnaques), l’appartement propre et refait (dans le centre, ils sont en général très vieux et le soir il peut faire très froid). Sur easypiso.com ou pisocompartido.com vous trouverez les meilleurs offres, je vous conseille de choisir un qui vous plait avec un loyer qui vacille entre 200 et 300 euros (plus, c’est trop cher pour la ville). Il y en a beaucoup et vous pouvez en trouvez un en 2 jours si vous organisez bien vos visites avant de venir (le mieux est d’aller dans un petit hôtel, ne payez rien sans avoir visité avant, ne nous inquiétez pas vous trouverez).

Comment y aller ?

J’ai juste été surprise par les prix des billets d’avion qui tourne entre 70 et 150 euros pour un aller ! Les compagnies les moins chers restent transavia et vueling mais attention, lisez bien les conditions pour les bagages, on a souvent de mauvaises surprises…

Je suis très contente de mon séjours qui prend bientôt fin malheureusement  j’aurai encore des millions de choses à écrire mais je terminerai en disant que c’est un expérience très enrichissante sur le plan culturel, linguistique et personnel, on en ressort changé (en bien je pense), grandi et de retour de Seville, tout le monde à quelque chose à raconter.

N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements, que ce soit pour l’administratif, la ville en général, des conseils pratiques.

La contacter : boucif.salome@hotmail.fr

Voir aussi: Semestre Erasmus à Cordoue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s