Un semestre d’été à Téhéran

Youna est étudiante en 2è année à Sciences Po Grenoble. En juillet et Aout 2012, elle est partie étudier seule le persan en Iran.

DSC07719

Pourquoi l’Iran

En 2012, après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai décidé de partir le temps d’un été en Iran, dont je suis originaire, mais cette fois en solitaire, pour apprendre le Persan. Je souhaite me spécialiser sur les relations internationales et les enjeux politiques au Moyen Orient, et particulièrement sur le monde chiite et iranien. J’avais donc besoin d’acquérir un bon niveau en Persan. C’est la raison principale pour laquelle je suis allée étudier à l’International Center for Persian Studies de l’Université de Téhéran. C’est également pour avoir une vision de l’intérieur de l’Iran que j’y suis allée, car même si je m’y étais déjà rendue, ce fut une formidable expérience que d’y aller seule. Les iraniens sont un peuple très chaleureux et hospitalier, cette impression s’est confirmée à cette occasion.

DSC07565

Obtenir le Visa

N’importe qui peut se rendre dans cet institut, à condition d’obtenir le visa pour l’Iran. En ce qui me concerne, j’ai la nationalité iranienne, je n’ai donc eu aucune démarche à faire. Pour les étrangers souhaitant se rendre en Iran, il est nécessaire de passer par l’ambassade, qui délivre sans aucun soucis des visas éducatifs, cependant le processus est souvent long et laborieux.

Les cours

L’Institut propose des cours intensifs de 2 mois, mais il faut compter 9 mois sur place pour obtenir un niveau d’excellence en Persan. L’institut propose également des cours d’Histoire de l’Iran, de poésie iranienne, de calligraphie etc… Je suis partie en Juillet et Aout 2012, et j’ai suivi le stage intensif de Persan niveau Intermédiaire 2. Il existe 6 niveaux, et les nouveaux inscrits doivent passer un test à leur arrivée, afin de les diriger vers le niveau adéquat. Il y a un test final à la fin du stage, ainsi qu’une cérémonie de remise des diplômes très officielle. Les cours sont de très grande qualité et se déroulent entièrement en Persan. En effet les élève sont de tout âges (même si la majorité sont des étudiants comme moi), et de toute nationalité. Par exemple j’étais étonnée de constater qu’il y avait énormément d’asiatiques apprenant le persan car ils avaient trouvé du boulot en Iran. Toutefois, la grande majorité des autres élèves étaient plutôt des étudiants occidentaux ou moyen orientaux qui se consacraient dans leurs études à la diplomatie, à la culture, les enjeux internationaux ou l’histoire du moyen orient et de l’Iran. Le stage intensif de persan dure 2 mois, les cours ont lieu tous les matins, 5 jours par semaine. Ce qui laisse une grande liberté pour visiter Téhéran les après midis, et voyager ailleurs en Iran le week-end. Il faut compter seulement 160€ pour 2 mois de cours à l’institut et étant iranienne, je n’ai payé que 120€.

DSC07118

L’intégration avec les étudiants

En ce qui concerne l’intégration, tout se fait tout seul. Il n’y a que des étrangers dans l’Institut, qui est d’ailleurs très moderne et situé dans les quartiers nords (riches et tranquilles) de Téheran. tous les élèves se rejoignaient naturellement après la fin des cours pour aller flâner en ville ou aller au restaurant. Aller à l’Institut Dekhodah c’est la garantie de rencontrer des personnes merveilleuses et intéressantes, mais aussi de rencontrer à terme des iraniens, très curieux dés qu’ils voient un étranger.

DSC07307

Logement

Pour le logement, j’ai eu la chance d’être hébergée chez une tante à Téhéran. Je retourne cet été à l’Institut, et cette fois j’ai décidé de trouver un appartement, la tâche est rude, il n’y a aucune offre sur internet, il faut donc avoir des contacts sur place. Mais les résidences universitaires de l’université de Téheran sont mises à dispositions des étudiants étrangers. Si vous souhaitez vous rendre étudier à Téheran donc, vous aurez accès aux résidences universitaires qui sont, parait il très agréables et bénéficient même d’une piscine et autres agréments. Il faut compter 150€ par mois pour une chambre en résidence universitaire. Cependant, il faut évidemment savoir qu’en vertu de la loi islamique en Iran, les bâtiments sont non mixtes, il y est interdit de fumer et les heures de retour aux chambres sont limitées à 22h, par exemple.

Vivre à Téhéran

Il est bon à savoir qu’en période de ramadan, la ville est plus calme, les boutiques souvent fermées en journée, ce n’est pas l’idéal, mais ça ne gène pas non plus. De manière générale, ce fut une expérience formidable que je recommande à quiconque s’intéresse à l’Iran, je n’en ai gardé que des bons souvenirs. L’Iran est un pays merveilleux, la population est tout simplement accueillante, gentille, curieuse et chaleureuse, la nourriture y est délicieuse, et les monuments sont splendides, d’autant que les touristes sont rares.

DSC07127

Billet d’avion

Quant au prix du billet d’avion, si vous avez de la chance, une liaison paris-téheran coutera, au grand minimum 350 euros, mais le prix normal est d’environ 500 euros, et peut monter jusqu’à 600/700 si vraiment vous vous y prenez tard.

Voir aussi: Semestre Erasmus à Istanbul

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s